Je vous accueille chacun avec votre caractère et vos particularités, entité unique au monde, et nous allons travailler en groupe en nous faisant confiance, parce que nous sommes tous reliés les uns aux autres.

C’est le point de départ !

 

Oui, sur scène comme dans la vie, on n’est pas tout seul, mais en relation avec les autres,

ou alors on se contente de jouer devant son miroir !

L’atelier sera constitué de sensibilités uniques formant un tout.

Chacun y trouvera sa place et je veillerai

au bon équilibre et à la cohérence du groupe.

J'accompagne chaque personne en profondeur.

 

C’est ce que j’appelle un cadre bienveillant garanti,

la confiance en soi à développer

et la confiance aux autres à donner.

Chaque personnalité est prise en compte

sans tomber dans un théâtre narcissique :

pas d’histrionisme ici, mais l’écoute de chacun envers l’autre.

Il y aura un temps pour revêtir son personnage

(passer du « je » au « il »), un temps de recherche théâtrale, un temps pour quitter son personnage (revenir au « je ») et un temps de bilan, soit un atelier de 2 à 3 heures.

En même temps que vous allez gagner en confiance, prendre plaisir à jouer, maîtriser mieux votre voix, vous allez avancer à tâtons dans une recherche humble…quelle contradiction !? Non,

c’est l’essence du théâtre !

La recherche est questions, analyse, autres questions, nouvelle approche…vous allez inventer, puis réinventer, votre personnage !

Pas d’ennui, ou je vous écarterai d’une zone de confort

pour vous faire vivre d’autres expériences !

 

Pour cela, nous commencerons par réveiller « la présence », ce petit plus qui fait toute la différence et rend le personnage que vous allez créer et auquel vous allez prêter votre corps, « vrai », vivant.

Et c’est en vous sentant beau

(si, si ! plus vous allez vous sentir beau, plus vous le deviendrez !) que

cette confiance, puis

cette présence, vont émerger.

Bien après le travail de construction du personnage fait, une fois que vous repasserez du personnage incarné à la personne que vous êtes,

cette « présence » touchée vous restera.

 

C’est le grand paradoxe du théâtre, en créant du faux, vous accéderez au vrai, parce que vous l’aurez fait avec votre sensibilité, votre énergie. Parfois on parle d’un « supplément d’âme », de « jouer avec son cœur », de « donner de soi ».

Un supplément de quelque chose qui fait du bien,

à celui qui le projette et à celui qui le reçoit.

Cette notion de recherche du vrai, je la tiens d’une formation théâtrale exigeante d’influence stanislavskienne,

selon la méthode de Michaël Tchekhov.

Se faire du bien est la fonction purgative originelle du théâtre, la « catharsis ».

Vous allez travailler la communication non-verbale, la dramaturgie du silence…Les silences portent les mots, les font ressortir, surgir : c’est ce qu’on appelle un langage intertextuel, souvent universel.

Il y aura beaucoup de travail de développement de l’imaginaire, un travail émotionnel et corporel avant de

trouver la voix de son personnage.

Et les silences seront la colonne vertébrale des mots.

Est-ce qu’on apprend des textes ? Bien sûr, mais surtout, vous allez vous approprier un texte, parfois en le déstructurant…vous allez voir des images, écouter de la musique, peut-être chanter…une fois que vous serez prêt, dans le corps du personnage, dans le vrai du personnage, l’exercice de mémoriser sera facile…parce que vous aurez fait dire au personnage sa vérité.

 

Le théâtre signifie donc engagement. Véritable parcours initiatique, il est interrogation, analyse, recherche de vérité(s) à dire,

et comment je vais vous aider à dire votre vérité, même difficile.

C’est parce que je connais la souffrance et la décèle que je vais au-delà de la compassion et suis capable de comprendre l’autre au plus près et de l’accompagner avec justesse, sans brusquerie.

Au fur et à mesure des séances, vous serez  amenés à écrire, soit la tentative de trouver les mots pour s’exprimer au mieux, au plus proche, de l’émotion, voire de l’indicible même, et d’aller, quand c’est nécessaire et voulu, jusqu’à conjurer les maux.

Vous écrirez et un autre défendra vos mots avec toute son énergie et votre confiance. On vous aura pareillement confié une missive dont vous serez le héraut.

 

Ma méthode repose autant sur ma propre formation, mes questionnements, que sur mon parcours de vie. Autant sur des acquis et savoirs, une rationalité, que sur l’intuition, une pensée en arborescence, une grande écoute et observation.

Le théâtre que je propose est un théâtre à visée thérapeutique.

il est un accompagnement véritable de ma part

et une démarche volontaire de la vôtre à un mieux-être.

En attendant de vous rencontrer et au plaisir de vous accompagner,

Charlotte